Pas de contenu fourni

Juillet 2015 : La Grande Traversée: 3 fois plutôt qu'une!

Juillet 2015 : La Grande Traversée: 3 fois plutôt qu'une!

Par Rebecca Brassard, participante de la Grande Traversée

Le soir même avant de prendre l’avion pour Montréal pour la dernière section de l’édition 2013 de La Grande Traversée, je ne comprenais pas encore complètement le but du projet et ce que je devais faire en tant que participante. Après quelques journées en vélo cependant, j’ai découvert l’importance de la concentration et de la communication en peloton sur les routes fissurées de Trois-Rivières, ainsi que la puissance de l’entraide et le dépassement de soi dans le Parc des Laurentides.

Alors grâce à cette merveilleuse première expérience, j’ai décidé de participer encore une fois en 2014 à la section qui débutait à Victoria et se terminait à Port-Coquitlam. Il y avait certainement une différente atmosphère durant cette section, car c’était le début de l’édition 2014 et il y avait beaucoup d’anticipation pour le reste du trajet. De plus, ce parcours passait par le centre-ville de Vancouver où on avait une escorte policière, ce qui attirait beaucoup d’attention. Durant cette section, j’ai appris plusieurs techniques de cyclisme comme l’ajustement de vitesses efficace, le bon placement des pieds en pédalant, et la position du corps en montant des côtes.

Après ces deux expériences très différentes, mais également inspirantes, je n’ai pas hésité un seul instant avant de m’inscrire une troisième fois pour l’édition 2015. Puisque j’avais déjà pédalé les deux côtes opposées du Canada, cette année je me suis retrouvé plutôt au centre du pays, au Manitoba. De plusieurs façons, j’avais sous-estimé les difficultés de rouler en vélo dans les Prairies. Je n’étais pas préparée mentalement pour la difficulté de voir sa destination 20km à l’avance, de pédaler contre un vent de face, ainsi que la douleur d’être assise dans la même position sur une selle de vélo pendant toute une journée. Par contre, j’ai beaucoup apprécié ce nouveau défi physique et mental et je suis très reconnaissante du fait que j’ai eu la chance de découvrir un peu de la géographie du Canada à vélo. Puisque c’était ma dernière année avec La Grande Traversée, j’espère maintenant découvrir d’autres régions du monde en pédalant.

Pour visionner la vidéo de La Grande Traversé 2015 clique ici .