Septembre 2016 : Le recrutement pour le Parlement Franco-Canadien du Nord et de l’Ouest continue!


Dernière chance de devenir ministre!

Les jeunes âgées de 16-25 ans ont jusqu’au 11 septembre pour soumettre leurs projets de loi à l’adresse p[email protected] Consultez la procédure d’application pour devenir un ministre.

 

Ouverture des inscriptions : Députés et médias

Dès le 12 septembre, les inscriptions pour les députés et les médias débuteront. Suivez notre page Facebook et le site de l’événement pour ne rien manquer! Vous aurez jusqu’au 2 octobre pour appliquer.

 

Pourquoi vivre l’expérience du PFCNO? Les membres du cabinet 2016 répondent.

Katrina Leclerc, Leader de la chambre 2016 :

« Je participe au PFCNO depuis 2010. J’attends impatiemment jusqu’au mois de novembre pour revivre une expérience extraordinaire et unique. En fait, je dois admettre que le PFCNO est ma simulation parlementaire préférée! Ce que j’aime le plus de l’événement, c’est de pouvoir faire des connaissances interprovinciales avec des jeunes qui ont les mêmes intérêts que moi. Les amitiés que j’ai créées au fil des années restent encore des amitiés fortes et qui influencent ma vie à tous les jours. Sans le PFCNO, je ne serais jamais la personne que je suis aujourd’hui. Le PFCNO m’a permis d’oser, de prendre mon envol; n’ayez pas peur d’oser. Osez venir avec nous dans cette aventure parlementaire, parfois politique mais tout aussi amusante et farfelue! Osez venir découvrir et vous épanouir dans la francophonie canadienne et surtout, osez venir faire des connaissances qui changeront vos vies à jamais! »

 

Mathieu Jubinville, Vice-premier ministre / Chef du tiers parti 2016 :

« Je n’en serai qu’à ma deuxième année du PFCNO, mais je dois dire que j’ai adoré ça l’année dernière. Des jeunes de partout au Canada ont pu se rencontrer, créer des liens d’amitié et améliorer leur art oratoire tout en ayant la chance de visiter un nouveau coin du pays. Le PFCNO est parfait pour les jeunes francophones qui s’intéressent à la politique, le débat ou le théâtre, mais serait certainement amusant pour tout le monde. Vous n’avez pas besoin d’avoir de l’expérience en débat, parce qu’on est là pour apprendre! La première fois que j’ai participé à un parlement jeunesse, j’avais très peur de ne pas être aussi bon que les autres, aussi éloquent ou confiant. Cependant, j’ai rapidement appris que personne n’y participait pour se moquer des autres, ou de juger leur talent en art oratoire. Au contraire, ceux avec de l’expérience aiment encourager les nouveaux participants en leur donnant des conseils. Si le PFCNO vous intéresse, mais vous êtes gêné, timide, ou vous n’avez pas d’expérience en débat, ne vous inquiétez pas! On s’amuse tous au PFCNO! J’ai hâte de vous y voir! »

Partage-le!

Reçois notre infolettre