Septembre 2017 : Empreintes en Colombie-Britannique, ça continue !


Cette année scolaire 2017-2018 sera de nouveau le théâtre du projet Empreintes, dont l’objectif est la valorisation de la diversité, du mieux vivre ensemble et de la lutte contre l’intimidation dans les écoles. Ce sont les quatre même écoles que l’année dernière qui resteront impliquées et touchées par ce projet (écoles Jules-Verne de Vancouver, Au-cœur-de-l’île de Comox, Pionniers-de-Maillardville de Port Coquitlam et Victor-Brodeur de Victoria).

Bilan de l’année passée : une année ponctuée d’activités
Les actions de l’année dernière ont été nombreuses et variées d’une école à l’autre : affichage de compliments dans les couloirs, débats, cartes de soutien aux familles des victimes de l’attentat au Centre Culturel Islamique de Québec, pièces de théâtre, les comités n’ont pas chômé ! Sans parler de la grande célébration pour la fierté LGBTQ+, réalisée simultanément dans les quatre écoles de la province. Les comités ont travaillé fort pour l’atteinte d’un climat d’acceptation, même s’il reste encore du travail. Les nouveaux comités vont s’y atteler sans tarder !

Programmation de l’année à venir
Tout comme l’année précédente, cette année démarrera avec la tournée des écoles participantes au projet, pendant laquelle la coordinatrice du projet au sein du Conseil jeunesse, Noémie Bencteux et un formateur de l’association Ensemble pour le respect de la diversité, animeront des ateliers dans l’ensemble des classes du secondaire de ces écoles. Suite à cela, les comités Empreintes seront recrutés. Ils auront l’occasion de sonder les problématiques de leur école, puis de se regrouper lors d’un forum au début de l’année prochaine pour planifier leurs actions au sein des écoles.

Un partenariat renforcé
Comme l’année dernière, le Conseil jeunesse travaillera en lien étroit avec le Conseil scolaire francophone de la C.-B. et l’association Ensemble pour le respect de la diversité. Le Conseil jeunesse bénéficiera de formations données par cet organisme, dans la continuité du travail débuté l’année passée. « C’est une belle occasion pour le Conseil jeunesse d’obtenir une expertise sur les enjeux liés à la diversité », affirme Noémie, coordinatrice du projet au sein du Conseil jeunesse.

Partage-le!

Reçois notre infolettre