Novembre 2014 : Shadie Bourget, l’engagement provincial et national d’une présidente


Lorsqu’elle intègre pour la première fois le conseil d’administration en 2010 en tant qu’administratrice 19-25 ans, Shadie ne se doute pas de l’impact qu’elle aura sur le Conseil jeunesse et son développement.
Après une enfance au Québec, c’est à Victoria qu’elle trouve le terreau de son implication communautaire. Élève studieuse, elle prend part activement à la vie étudiante de son école, Victor-Brodeur, ce qui la mène naturellement aux activités du Conseil jeunesse : « Depuis mon arrivée en Colombie-Britannique, j’ai découvert un amour pour la francophonie et une passion pour le milieu jeunesse. Le CJFCB me donne l’opportunité de vivre et de m’épanouir dans ma langue au quotidien, et de travailler avec des jeunes inspirants qui sont dévoués à la même cause. »

A l’époque où le Conseil jeunesse fait face à des défis de gouvernance, financiers et organisationnels, Shadie devient présidente et insuffle un nouveau souffle. Grâce à une éthique, un leadership et un dévouement exemplaires, elle incarne le renouveau de l’organisme et contribue à son redressement. En 3 ans de mandat, elle contribue à la levée de la tutelle avec la Fédération des francophones de la C.-B., le remboursement des dettes, le renouement des liens avec les partenaires et la structuration de la gouvernance.

En 2012, ses compétences et accomplissements permettent à Shadie d’être élue par ses pairs des autres provinces, Trésorière de la Fédération de la jeunesse canadienne-française. Elle est réélue pour un mandat de 1 an en septembre 2014.
Étudiante en criminologie à l’Université Simon Fraser, elle complémente son engagement communautaire avec ses autres passions que sont le sport mais aussi (et surtout) son chien : le célèbre « Duke ».

« Mon implication dans la communauté franco-colombienne m’est aussi importante que mes études post-secondaires, parce que nous vivons présentement une étape importante chez nous : nous sommes en train de bâtir notre identité franco-colombienne avec des francophones et francophiles de partout. Le français en Colombie-Britannique est unique, et je suis fière de faire partie de cette communauté rassembleuse. »

Partage-le!

Reçois notre infolettre